Détective Conan Fan Club

Le forum des fans de détectives
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Petit dictionnaire de l'économie : les dettes.

Aller en bas 
AuteurMessage
Sacha
Détective
avatar

Messages : 4516
Date de naissance : 28/09/1989
Date d'inscription : 23/03/2014
Age : 28
Localisation : Ici

MessageSujet: Petit dictionnaire de l'économie : les dettes.   Sam 30 Juin - 23:42

Au début, je voulais que ma prochaine fiche soit sur Ricardo. Mais voilà, je suis tombé sur cette vidéo (en particulier le moment où je fais démarrer la vidéo) :



Et ma réaction a été la même que le gars à la cravate jaune derrière Darmanin :


Comme ce n'est pas l'unique fois où j'ai pu entendre ce genre de bêtise (bien qu'à mon sens, Darmanin soit un spécialiste des bêtises et de la manipulation), j'ai du coup eu envie de vous parler de la fameuse dette publique.
Le titre de mon topic est "les dettes", car nous allons voir que la dette publique et les dettes privées sont intimement liées.
Ce topic suit celui sur la croissance et celui des marchés financiers.

Alors pour faire très simple, qu'est-ce que la dette publique?
L'état récupère de l'argent grâce au taxes et impôts, puis le redistribue. Il y a plusieur poste et je vous invite à voir cet épisode de Heu?reka si vous voulez savoir avec plus de précision quels sont les différentes entrées et sorties d'argent (facultatif, je ne m’appuierais pas sur cette vidéo par la suite, et je ferais quelques redites):


Toujours est-il que l'état dépense plus qu'il ne gagne. Du coup, comment récupère-t-il l'argent qu'il lui manque à gagner pour couvrir ses dépenses? Par l'emprunt sur les marchés financiers.
Alors ces emprunts peuvent être de différente sorte, comme on a vu sur le topic des marchés financiers. Toujours est-il qu'emprunter, c'est rembourser plus tard, avec des intérêt.
Nous même quand on emprunte (par exemple à la banque pour acheter une maison), on ne rembourse pas juste ce qu'on a emprunter, mais toujours un peu plus, les intérêts. L'état fait exactement la même chose, il prend beaucoup d'argent d'un coup et rembourse un peu régulièrement avec des intérêts.

Revenons donc à la vidéo avec Darmanin. Ce dernier prétend que la dette est trop importante pour qu'il puisse se permettre de mettre de l'argent de coté. Mais croyez vous réellement qu'un ménage qui achète une maison ne met pas d'argent de coté avant de l'avoir rembourser? Bien sur que si. C'est le principe de l'emprunt, on rembourse régulièrement et pas tout d'un coup. Donc ce n'est pas parce que de l'argent arrive vers l'état qu'il le renvoie immédiatement à ses créanciers. Il est donc tout à fait possible d'avoir une dette et pourtant de mettre de l'argent de coté.

Toutefois, il y a une grande différence entre nous et l'état. Cette différence c'est que l'état est éternel. Et c'est un énorme avantage.
Imaginons la situation suivante : Vous avez besoin de 100€. Vous les empruntez, et vous devez rendre 102€. Une fois que vous devez rembourser, vous avez besoin de 102€. Pourquoi donc ne pas les emprunter? Puis de payer votre remboursement par un nouvel emprunt (toujours de plus en plus élevé à cause des taux d'intérêt)? Le problème, c'est qu'un jour, cette "chaine" s'arrêtera, car un jour, vous allez mourir, et donc ne plus pouvoir emprunter pour rembourser. Il y aura donc une dette qui ne sera pas remboursée, ce qui posera problème. On ne vous laissera donc jamais régler vos dettes par l'emprunt (ou en tout cas, on limitera cette pratique, mais par jeu de banques concurrentes, on peut le faire un peu). Mais si vous vous êtes mortel, ce n'est pas le cas d'un pays qui a comme vocation d'être immortel. Un pays peut donc aisément le faire (à condition de ne pas dépasser un certain taux : 3% du PIB en EU). Et la France ne s'en prive pas. Du coup, chaque année, elle emprunte pour rembourser les dettes pour lesquelles elle est un peu juste + un nouveau déficits car dépenses>revenus.

Je fais une petite parenthèse ici, on a des emprunts à faire car dépenses>revenu. Si on considère que c'est un problème, alors il y a deux courant politique pour résoudre ça : baisser les dépenses ou augmenter les revenus :
+On reproche aux politiciens qui veulent baisser les dépenses (politique d'austérité) de freiner l'économie et du coup de diminuer en même temps les revenus (car la majorité sont dû à la TVA, qui rapporte plus ou moins en fonction de l'évolution du PIB, puisque ça rapporte plus quand les consommateurs consomment plus).
+On reproche aux politiciens qui veulent augmenter le revenu (politique de relance) d'augmenter les dépenses puisqu'ils injectent directement l'argent gagné par l'état dans l'économie pour augmenter la capacité à consommer des citoyens.
Au final, même si je pense à titre personnel qu'il y en a une meilleur que l'autre, on voit ben que dans les 2, il y a des problématiques.





Mais voilà, la dette est-elle si problématique que ça? Fût une époque, les états empruntaient directement aux banques centrales, sans taux d'intérêt ou presque. C'était un investissement et l'argent à rembourser était quelque part dans le circuit économique, donc pas réellement perdu.
Mais voilà, suite à beaucoup (mais vraiment beaucoup) d'abus, notamment de la part de politiciens en période électorale, qui injectaient de l'argent dans leurs économies avant les élections pour se faire élire, et qui du coup construisaient de fortes inflations, il a été décidé dans le traité de Lisbonne qu'on n'emprunterait plus à la banque centrale. Du coup les pays passent maintenant par les marchés financiers, et doivent payer des intérêts.


Maintenant parlons des intérêts avec une représentation pas parfaite mais simplifiée :
Imaginons que l'argent de l'économie soit une plage bien lisse divisée en plusieurs parcelles représentant des ménages, entreprises et l'état.


Si quelqu'un emprunte, il récupère une somme (empruntée) qu'il va dépenser, mais également une dette. Du coup, cet argent va être dépensé quelque part, on le représente par un tas de sable dans la parcelle de l'endroit où l'argent est dépensée, et la dette peut être représenté par un trou. La quantité de sable n'a pas bougé, car le volume du tas de sable est égale au volume du trou :

Notez qu'une parcelle peut avoir un tas de sable à coté d'un trou, tant que de temps en temps, on rebouche le trou avec le sable du tas. C'est ce que j'ai dit plus haut, on peut avoir des dettes et mettre quand même de l'argent de coté.

Mais voilà, quand vous avez un trou sur votre parcelle (donc une dette) on ne vous demande pas de seulement reboucher votre trou, on vous demande de le reboucher + de faire un petit tas en plus chez le prêteur (les intérêts). Or, vous n'avez pas assez de sable sur la plage pour faire ça. Vous pouvez récupérer le sable du tas pour reboucher votre trou, mais pour payer les intérêts, vous êtes obligé de faire un trou autre part sur la plage, c'est à dire que quelqu'un d'autre s'endette. Et pour reboucher ce nouveau trou + faire un petit tas d'intérêt dessus, il faut donc faire encore un trou, c'est à dire une autre dette uniquement pour les intérêts d'une dette. Autrement dit :
Il faut toujours qu'il y ai de plus en plus de dette pour payer les intérêts des anciennes dettes.

Alors bien évidemment, ces dettes ne doivent pas être uniquement détenue par l'état, elles peuvent l'être par les ménages et les entreprises, mais comme l'évolution est exponentielle (car on paye les intérêts, puis les intérêts des intérêts, puis les intérêts des intérêts des intérêts, puis ....) le nombre de dettes "privées" ne grandit pas assez vite et l'état "éponge" le manque à s'endetter.


Regardons autre chose : le calcul du PIB. Pour rappel, le PIB, c'est la masse monétaire qui circule. Sur notre représentation, ça serait le volume des tas de sable créé, sans se soucier des trous (l'endettement ne rentre pas dans le calcul du PIB)


Demandons nous comment on peut augmenter le PIB ?

-Par l'accélération de la circulation de l'argent dans l'économie. C'est à dire qu'on paye plus les salariés, on consomme plus et on produit plus sur une même période. Sur notre image de sable, ça serait augmenter le nombre de tas de sable qu'on fait sur une période donnée. C'est la meilleure piste mais on n'arrive pas vraiment à inciter le système à cette tendance.
En effet vous pouvez demander d'augmenter les salaires, mais les salariés préféreront sans doute épargner plutôt que de consommer, où alors travailler moins pour avoir un même niveau de salaire et donc produire moins.
Vous pouvez obliger les entreprises à produire plus. L'URSS a essayé sous Staline en fixant des quotas, mais les entreprises cherchaient toujours à respecter les quotas sans produire plus (par exemple, les entreprises vendant des clous devaient produire X kilo de clous par moi, donc les entreprises ont commencé à produire des clous plus gros, plus lourd et moins pratique). D'autres pays ont essayé de faire en sorte que l'état passe des commandes aux entreprises, même de choses inutiles. Résultat, les entreprises faisaient en priorité les travaux qu'on leur donné les mieux payé et moins risqués, puisqu'il y avait l'état comme client concurrent. On a eu droit à une baisse de productivité, une forte inflation et les gouvernements dépensaient des sommes incroyables pour des biens de peu de valeur et dont ils n'avaient pas l'utilité.
Vous pouvez obligé la consommation, mais soyons sérieux, quel est l'intérêt d'une économie où la consommation est imposée? Et de toute façon, le gain des entreprises ne seraient probablement pas redistribuée dans les salaires. On aurait une inflation sans augmentation de salaire, donc une perte de pouvoir d'achat.


-Par l'augmentation de la masse monétaire dans l'économie, c'est à dire en augmentant la quantité de sable disponible sur notre plage. 2 façons de faire ça :
  +en exploitant les autres pays (physiquement ou économiquement). Vous pouvez amener votre armée pour récupérer de force du sable d'un autre pays, ou tout simplement encourager les personnes possédant le plus de sable de ce pays à le ramener chez nous, en lui promettant des gains plus important à la fin. Mais, quelque soit la méthode, ça créait de la corruption, des révolte, de la famine, de l'immigration, du terrorisme ... enfin plein de truc qu'on n'aime pas trop en faite. On le fait un peu, mais on essaie de limiter ça.
  +En s'endettant pour qu'il y ai création de monnaie via les intérêts et en poussant les ménages, entreprises et états à toujours s'endetter de plus en plus (donc ce que je vous raconte depuis le début). En faite, la dette, c'est "l'achat de la croissance économique".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://dcfc.forumactif.org
 
Petit dictionnaire de l'économie : les dettes.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Détective Conan Fan Club :: Discussion générale :: Savoir :: Les fiches éco-
Sauter vers: